Archive de la catégorie ‘Télé’

« Breaking bad »

Jeudi 7 septembre 2017

La série américaine Breaking bad  (2008-2013) raconte l’histoire de Walt, quinquagénaire professeur de chimie dans un lycée d’Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Autrefois brillant, Walt est peu à peu devenu un looser , se laissant enfermer dans une désespérante routine : raillé par ses collègues et ses élèves, il habite une vieille maison et roule dans une vieille voiture, sa femme le respecte mais n’éprouve plus d’amour pour lui… Quand il apprend qu’il est atteint d’un cancer, Walt est prêt à tout pour préserver sa famille (on est aux Etats-Unis et les frais médicaux sont exorbitants et mal remboursés). Quand il tombe par hasard sur Jessie, un de ses anciens élèves devenu dealer, Walt en vient même à accepter de produire avec lui du « cristal », une drogue qui fait fureur. Or Walt s’avère être un chimiste de génie capable de produire le meilleur cristal du marché… C’est le début d’une lente descente aux enfers au cours de laquelle le personnage essaye à tout prix de préserver une certaine normalité à sa vie de famille, tout en devenant s’en sans rendre compte un impitoyable trafiquant de drogue.

Image de prévisualisation YouTube

« Nip/tuck »

Jeudi 7 septembre 2017

Nip

L’expression anglaise « Nip/tuck » est difficile à traduire. Elle a une signification proche celle de « ric-rac » en français. Mais elle s’applique aussi au domaine de la chirurgie esthétique et signifie, dans ce cas, « pincer/replier », « tuck » désignant par ailleurs en vocabulaire technique une « liposuccion ». Nip/tuck est aussi le nom d’une série américaine des années 2003-2010 dans laquelle on suit deux chirurgiens esthétiques de Miami, amis et associés au sein du même cabinet. La vie trépidante des protagonistes se mêle à leur vie professionnelle, ils opèrent leurs proches et couchent par ailleurs avec leurs clientes dans un chaos de plus en plus incontrôlable. L’un des deux chirurgiens oublie un scalpel dans le corps d’une de ses patientes, l’autre remodèle une de ses nombreuses conquêtes, tous les deux acceptent de refaire le visage d’un mafieux qui souhaite changer d’identité, etc. Les dernières saisons de cette série accumulent les péripéties à grand coup de tours de passe-passe scénaristiques assez pénibles mais les deux ou trois premières saisons sont pleines de réflexions intéressantes sur le corps et tout ce qu’on peut faire d’extraordinaire pour le modifier.

Image de prévisualisation YouTube

« La Gifle »

Jeudi 17 août 2017

La Gifle (The Slap en vo) est une série australienne de 2011. Elle raconte l’histoire d’un barbecue en famille qui dégénère après qu’un des invités ait mis une gifle au fils d’un couple de ses amis. Bien qu’elle ait été légère et en partie méritée, cette gifle suscite aussitôt la réprobation des participants de la fête, certains sont même scandalisés et il est rapidement question d’un procès. Au cours des huit épisodes de la série, chacun consacré à un des participants du barbecue, on suit de huit points de vue différents l’épisode de la gifle et les jours qui ont précédé, et on comprend dès lors que cette gifle n’a pas été un accident, mais qu’elle était presque inévitable compte tenu des tensions et des secrets existant au sein d’un cercle familial pourtant très soudé en apparence.

Image de prévisualisation YouTube

L’ordinaire et l’extraordinaire dans les banlieues américaines

Dimanche 23 juillet 2017

En Europe et notamment en France, les classes privilégiées choisissent d’habiter dans les centre-villes. Mais ce n’est pas le cas aux États-Unis où les centre-villes sont délaissés au profit des banlieues. De nombreux films ou séries américaines mettent en scène cette vie typique des banlieues aisées avec maison cossue dotée d’un porche, d’une pelouse ouverte et d’un double garage… On peut citer la série des années 2000, Desperate housewives, qui montre des femmes au foyer confrontées à de très banales querelles de voisinage, mais aussi à de nombreuses disparitions mystérieuses. On peut aussi mentionner deux films américains de 1999 : The Virgin Suicides et American Beauty. Dans American Beauty, de Sam Mendes, qui se passe dans la banlieue d’une ville indéterminée, Kevin Spacey incarne un homme de quarante ans, soumis à sa femme et à ses enfants, humilié par son patron et ses collègues et presque suicidaire à force de s’ennuyer. La découverte de la jeune et très jolie fille de ses voisins le bouleverse et fait de lui un autre homme. Mais tout en puisant  une incroyable énergie dans cet amour digne d’un adolescent, il a bien conscience d’aller droit dans le mur… Dans Virgin Suicides, sorti la même année et enrichi d’une bande originale du groupe français Air, Sofia Coppola présente une vision encore plus mélancolique de la banlieue américaine : on suit pendant quelques semaines le destin de cinq sœurs adolescentes aussi blondes et belles les unes que les autres et exerçant une véritable fascination sur tous les garçons de leur quartier. Et on découvre que la beauté, l’amitié qui les soude et l’adoration universelle dont elles font l’objet ne suffisent pas vraiment à aider ces filles à surmonter leur spleen…

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

« Les Pouvoirs extraordinaires du corps humain »

Dimanche 27 novembre 2016

Les Pouvoirs extraordinaires du corps humain est une émission populaire de France 2 qui permet de faire le lien entre les deux thèmes au programme du BTS. L’émission est animée par le sympathique médecin Michel Cymes et par l’ex-mannequin Adriana Karembeu qui joue le rôle du candide, ignorant tout de la médecine. Elle révèle ce que le corps a d’extraordinaire, en terme de performances, de résistance, etc. Image de prévisualisation YouTube

« La Mémoire dans la peau »

Jeudi 3 septembre 2015

A voir le jeudi 3 novembre à 20.50 sur TMC, La Mémoire dans la peau, captivante histoire d’un agent secret amnésique…

Image de prévisualisation YouTube

A la télé cette semaine

Dimanche 26 juillet 2015

Le jeudi 30 juillet à 13.35, on pourra voir sur Arte une adaptation de A la recherche du temps perdu, l’œuvre de Proust faisant une large place au souvenir. Le même jour à 20.30 LCP diffusera Guantanamo Limbo : dans l’enfer de l’oubli, un documentaire sur le camp américain de Cuba.

Shokuzai

Jeudi 23 juillet 2015

A voir ce soir sur Arte, le film Shokuzai dont les deux parties s’intitulent « Celles qui voulaient oublier » et « Celles qui voulaient se souvenir », ce qui correspond bien au thème nouveau thème de BTS :

Image de prévisualisation YouTube

Objets connectés envahissants

Samedi 9 mai 2015

A voir en replay le journal télé de France 2 de 20.00 du 9 mai : on peut y découvrir un reportage sur l’omniprésence des objets connectés à la Foire de Paris.

Objets connectés envahissants  dans Ancien thème (2015-2016) :

Oubli volontaire et mémoire douloureuse d’un crime de guerre

Mercredi 4 mars 2015

A voir en replay jusq’au lundi 9 mars, un documentaire historique diffusé par France 3 sur le procès des crimes de guerre commis par la division SS Das Reich à Ordaour-sur-Glane, près de Limoges, à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Il est beaucoup question, dans ce film, de mémoire, d’oubli et même d’amnésie volontaire pour faire face aux traumatismes du passé :

Image de prévisualisation YouTube

Oubli volontaire et mémoire douloureuse d'un crime de guerre  dans Ancien thème (2016-2017) :

A noter qu’on peut voir dans ce film des images actuelles du village martyr d’Oradour, dont la plupart des habitants ont été tués pendant le massacre (642 morts pour seulement 6 survivants). Ces images montrent un village quasiment fossilisé dans son état de 1944.

12345...7