Archive de la catégorie ‘Expositions’

Retour vers le futur : steampunk et Jules Verne

Mardi 29 décembre 2015

Alors que la tendance « cyberpunk » est résolument tournée vers le futur et donc plus proche de la science-fiction, le courant « steampunk » (« punk à vapeur ») a un pied dans le passé et un dans l’avenir, imaginant dans une démarche « rétro-futuriste » ce qu’aurait pu donner notre civilisation si la révolution industrielle avait tourné différemment. C’est à ce courant que l’émission de France Culture Mauvais genres a récemment consacré deux heures. Dans le même « mauvais genre », on peut voir à Nantes, au Lieu Unique, jusqu’au 3 janvier 2016, une exposition évoquant les adaptations cinématographiques des œuvres de Jules Verne qui constituent une des sources d’inspiration du courant steampunk.

http://www.franceculture.fr/emission-mauvais-genres-a-toute-vapeur-voyage-en-pays-steampunk-2015-12-05

http://www.lelieuunique.com/site/wp-content/themes/contrast/en_savoir_plus/DA2015_jules_verne.pdf

« Sneakers, objets de désirs »

Samedi 12 décembre 2015

On peut voir jusqu’au 13 janvier 2016, au Crédit municipal de Paris, une exposition intitulée Sneakers, objets de désirs. A travers 200 paires de baskets et quelques œuvres d’art, on apprend tout ce qu’il faut savoir sur les « sneakers », de la conception à l’utilisation en passant par la fabrication. L’histoire des grandes marques est rapidement évoquée (Nike, New Balance, Adidas, Puma, Reebok…), mais c’est surtout le design qui se donne à voir dans l’exposition, des « Chuck Taylor » de Converse initialement très rustiques, aux extravagants modèles de Nike et d’Adidas des années 2000, en passant par les modèles cultes comme les Air force 1 et la réédition de « classiques » comme les Stan Smith.

http://www.creditmunicipal.fr/getFile.php?ID=1761

Afficher l'image d'origine

Inventions et design

Mardi 18 août 2015

On peut voir au musée des Arts et métiers, jusqu’au 6 mars 2016, une exposition intitulée Invention/Design. Regards croisés. Un peu moins copieuse que les grandes expositions rétrospectives habituellement organisées par le musée des Arts et métiers, cette exposition peut cependant s’avérer intéressante pour les élèves de BTS : on y découvre de nombreux objets récents ou plus anciens, des bidons d’eau faciles à faire rouler pour les pays en voie de développement, des lits en carton pour les zones frappées par les catastrophes naturelles, des collections d’ampoules, de manomètres, de cocottes minute, de machines à écrire et d’ordinateurs, des imprimantes et même des stylo 3D, etc. L’ensemble est naturellement orienté vers la dimension scientifique des innovations, ce qui complète très bien l’approche esthétique de l’exposition récemment consacrée au design par la Gaieté lyrique.

http://www.arts-et-metiers.net/invention-design

http://bestreviews.com/best-desktop-computers#transformation-of-the-desktop

http://www.arts-et-metiers.net/sites/arts-et-metiers.net/files/asset/document/2015_-_design_biblio.pdf

Inventions et design dans Ancien thème (2015-2016) :

« Oracles du design » à la Gaité Lyrique

Mardi 28 juillet 2015

On peut voir jusqu’au 16 août 2015 à la Gaité Lyrique , à Paris, une exposition intitulée Oracles du design. Cette exposition est organisée en sections thématiques  permettant de découvrir des objets « noirs, simples, humbles, curieux, gonflés, abstraits, naïfs, nomades, mutants, organiques et archaïques ». Il s’agit de meubles des trente dernières années très originaux mais aussi de vaisselle et de tissus (sans compter un solex et une bonbonne de gaz). A défaut de visiter l’exposition, on peut se référer au riche site de la Gaité Lyrique :

http://gaite-lyrique.net/oracles-du-design

 

 

Les maîtres de la sculpture de Côte d’Ivoire

Dimanche 26 juillet 2015

On pouvait voir jusqu’au 26 juillet 2015, au musée du Quai Branly, une exposition de sculptures sur bois de Côte d’Ivoire et de quelques pays voisins (Liberia et Burkina Faso), parmi lesquelles on peut notamment signaler de magnifiques sculptures de l’ethnie baoulé. On ne saurait trop recommander aux étudiants de se rendre au moins une fois dans ce musée aux très riches collections. A défaut, on peut consulter le site Internet de l’institution, très complet et pédagogique.

http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/les-maitres-de-la-sculpture-de-cote-divoire.html

Les maîtres de la sculpture de Côte d'Ivoire dans Ancien thème (2015-2016) :

Le design à la Cité des sciences

Mardi 19 mai 2015

On peut voir à la Cité des sciences de Paris, au parc de la Villette, jusqu’au premier novembre 2015, une exposition consacrée aux nouveautés françaises et européennes dans le domaine du design. Il y est question, à travers 150 objets, de formes, de matières, de domotique et d’ergonomie, de recyclage, d’économie et d’imprimantes 3D. Signalons que le site Internet de l’exposition est très riche en ressources documentaires.

http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/expos-temporaires/observeur-du-design-2015/

http://www.cite-sciences.fr/uploads/media/DP_Observeur-design-2015.pdf

Le design à la Cité des sciences  dans Ancien thème (2015-2016) :

Mémoire du génocide arménien

Dimanche 10 mai 2015

On pouvait voir jusqu’au 9 mai 2015, à la Galerie Sobering de Paris, une exposition d’art contemporain intitulée Je me souviens du génocide arménien. Cette exposition éventuellement intéressante pour les élèves de première année et ceux qui vont entrer en BTS en septembre sera visible à Alfortville du 17 septembre au 21 novembre prochain.

http://soberinggalerie.com/

Expositions de design à Saint-Etienne

Jeudi 23 avril 2015

Saint-Étienne abrite la Cité du design et accueille, en 2015, la biennale du design. On peut voir à la Cité du design, en ce moment, diverses expositions sur le design. Hypervital évoque le renouveau du design (et le rêve) alors que Beauty as unfinished business peut être intéressante à propos des objets et des souvenirs. On pouvait aussi voir, récemment, une exposition sur L’Essence du beau, une exposition intitulée Randomness sur la beauté des normes présidant à la production des objets, ainsi que des expositions sur les objets grotesques, les pièces détachées, la beauté de la production en série, la matérialisation de l’information par le biais des objets, le design dans le monde des déchets…

http://www.citedudesign.com/fr/actualites/150415-hypervital

http://www.citedudesign.com/fr/actualites/150415-beauty-as-unfinished-business

http://www.biennale-design.com/saint-etienne/2015/fr/biennale-in/?ev=l-essence-du-beau-5

http://www.biennale-design.com/saint-etienne/2015/fr/biennale-off/?ev=design-et-l-esthetique-dans-le-monde-fabuleux-des-dechets-74

Expositions de design à Saint-Etienne  dans Ancien thème (2015-2016) :

Jeff Koons au Centre Pompidou

Dimanche 29 mars 2015

Le Centre Pompidou présente jusqu’au 27 avril 2015, une rétrospective de l’œuvre de Jeff Koons. Les œuvres de cet artiste américain né en 1955 battent régulièrement le record des œuvres d’art les plus chères pour un artiste contemporain vivant. Elles suscitent aussi très souvent des polémiques : Koons est considéré par certains comme un génie, par d’autres comme un habile manipulateur surtout doué pour le marketing ; beaucoup pensent même qu’il s’agit d’un imposteur égocentrique tout juste capable de produire des versions kitsch des ready made de Duchamp et du Pop art de Warhol. On l’accuse par ailleurs de faire fabriquer ses œuvres par ses assistants et de se livrer à la pornographie (une des salles de la rétrospective est à juste titre interdite aux mineurs et déconseillée à un public non averti). La rétrospective donne l’impression que Koons est un artiste habile à créer des images captant l’air du temps mais qui n’a personnellement rigoureusement rien à dire sur le monde actuel, notamment depuis la fin des années 1980 : il se contente en effet, surtout ces vingt dernières années, de recycler sa propre œuvre, en la confrontant parfois, de manière peu convaincante à celle de grands peintres comme Manet ou à des chefs-d’œuvres de la sculpture antique. Mais, dans la première partie de sa carrière, Koons s’est montré très inventif, se penchant sur les aspects matériels du rêve américain à travers certains objets emblématiques (par exemple les aspirateurs Hoover). A défaut d’être passionnant, l’ensemble s’avère délibérément divertissant et peut être utile pour aborder la place des objets dans l’art aussi bien que pour découvrir une manière originale de jouer avec l’american dream (en particulier par le biais des publicités détournées par Koons pendant les années 1980).

https://www.centrepompidou.fr/cpv/ressource.action?param.id=FR_R-e512d91cbb73116208e81d4584b326&param.idSource=FR_E-a0b723e271d537f2457bc404b26d2c6 

Cf. ci-dessous une visite en images :

http://www.telerama.fr/scenes/visite-guidee-koons-la-retrospective-au-centre-pompidou-vue-par-olivier-cena,119826.php

Jeff Koons au Centre Pompidou dans Ancien thème (2014-2015) : Jeff Koons, Balloon Dog Magenta, 1994-2000

Harun Farocki

Jeudi 19 mars 2015

On peut voir à Bordeaux, au CAPC (musée d’art contemporain), un film du cinéaste allemand Harun Farocki (1944-2014). Ce documentaire d’une heure, tournée en Inde, au Burkina Faso, en France et en Allemagne, est entièrement consacré à la production et à l’utilisation des briques. Bien que muet, ce film s’avère passionnant, notamment pour aborder la première problématique du thème des objets (matérialité/production).

Ci-dessous, la bande annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Le film visible sur Youtube :

Image de prévisualisation YouTube

Signalons que le film projeté au CAPC est encore plus intéressant car il montre en parallèle les techniques de production archaïques utilisées en Inde et l’extrême efficacité des usines occidentales.

http://www.capc-bordeaux.fr/programme/harun-farocki

12345...8