« Les époux Arnolfini » de Jan van Eyck

Arnolfini

Jan van Eyck, « Les Époux Arnolfini », 82 x 60, National Gallery de Londres, 1434.

Jan van Eyck est un peintre flamand, né en 1390 et mort en 1441. On lui doit d’excellents tableaux dont le plus connu est probablement l’extraordinaire double portrait des époux Arnolfini. Tout est extraordinaire dans ce tableau à commencer par la prestance des deux époux. Chaque détail contribue par ailleurs à conférer au portrait une atmosphère d’exception. Quant au miroir visible au-dessus des mains des Arnolfini, il montre dans un détail d’une extraordinaire précision dans un tableau si petit, le peintre en train de réaliser le portrait des deux époux qu’on voit de donc de dos.

Arnolfini détail

Détail du miroir du « Portrait des époux Arnolfini ».

On peut aussi retenir, du même van Eyck, le Retable de l’agneau mystique

Retable_de_l'Agneau_mystique

Hubert et Jan van Eyck, « Retable de l’agneau mystique », 3,75 x 5,20 m, cathédrale de Gand, 1432.

Ci-dessous le détail des deux panneaux latéraux montrant Adam et Ève dans des poses qui montrent à quel le rapport aux corps a changé depuis la fin du Moyen Âge. Les corps du premier homme et de sa femme (tirée de sa côte !), apparaissent à la fois réalistes et presque difformes, Adam cachant assez pudiquement ses « parties honteuses » à l’aide d’une feuille de vigne alors qu’Ève dissimule difficilement les siennes.

Adam et eve

Détail des panneaux représentant Adam et Ève.

Laisser un commentaire