« Mother »/« Rosemary’s baby »

Mother vient de sortir au cinéma. C’est un film de Darren Aronofsky, auteur des très étranges Requiem for a dream et Black Swan. Dans Mother, on suit les efforts d’une jeune femme pour rénover la maison de son mari. Ce dernier, écrivain, est nettement plus âgé qu’elle et il est profondément marqué par l’incendie qui a en grande partie détruit sa maison avant qu’il ne rencontre sa nouvelle compagne. Dès le début, celle-ci est sujette à des vertiges et ressent de bizarres sensations à chaque fois qu’elle s’appuie sur un mur de la maison. Son mari dispose quant à lui d’un mystérieux cristal qui permettrait peut-être de remonter le temps. Tout se complique encore avec l’arrivée d’un couple qui prend très vite ses aises dans la maison, laquelle semble se rebeller au fur et à mesure des dégradations que ces nouveaux occupants lui font subir… On retrouve Jennifer Lawrence (rescapée des pénibles Hunger Games) dans le rôle de la jeune femme et Javier Bardem dans celui de son inquiétant mari, dans un film étrange et souvent angoissant, où l’ordinaire d’un couple amoureux essayant d’avoir un enfant se transforme peu à peu en cauchemar.

Image de prévisualisation YouTube

La première moitié du film rappelle beaucoup Rosemary’s baby le film de Roman Polanski de 1968 où un couple (John Cassavetes et Mia Farrow), dont le mari est acteur et non écrivain, essaye lui aussi d’avoir un enfant et se laisse envahir par des voisins très inquiétants, adeptes des remèdes de grand-mères mais aussi des pratiques sataniques…

Image de prévisualisation YouTube

Dans les deux films, le corps (et l’esprit) des femmes-mères est par ailleurs soumis à très rude épreuve.

Laisser un commentaire