« VIP», « Common people » et Martin Parr

En 1986, Françoise Hardy sortait une chanson intitulée VIP, consacrée à une « très importante personne » passant de palaces en limousines tout en buvant du whisky Glenmorangie…

Image de prévisualisation YouTube

Dix ans plus tard, Jarvis Cocker du groupe anglais Pulp (grand admirateur de F. Hardy) évoquait dans Common People une femme qui désirait être initiée par son nouveau fiancé à la vie de tous les jours des gens ordinaires, dans une société britannique encore très marquée par les appartenances de classe (l’album dont est tiré le single Common People s’intitulait d’ailleurs Different Class).

Image de prévisualisation YouTube

Le photographe anglais Martin Parr (né en 1952) est un des meilleurs observateurs de cette société anglaise depuis les années 1970. On lui doit une série sur la jet-set internationale (les fameux VIP…), mais aussi une série sur les derniers représentants de la working class britannique, mise à mal par la politique sociale de Tatcher. Il a aussi travaillé dans la série Small World sur ces touristes qui vont au bout du monde visiter des lieux extraordinaires et y photographient leurs proches dans les attitudes les plus banales ou ridicules. Soulignons que même si M. Parr a beaucoup d’humour et s’attache volontiers à la bêtise de ses contemporains, il le fait sans aucune méchanceté, ne méprisant jamais les personnages qu’il photographie (il est d’ailleurs lui-même à la tête d’une immense et très décalée collection d’objets de propagande du monde entier…).

Luxe 2009

Martin Parr, série « Luxury », 2009.

Elvira

Martin Parr, série « The Last resort », 1983-1985.

Small World

Martin Parr, série « Small World », 1987-1994.

Laisser un commentaire