Cindy Sherman et Hans Bellmer

Âgée de 63 ans, avant tout photographe, l’artiste New Yorkaise Cindy Sherman est citée dans la bibliographie concernant le nouveau thème du BTS. Elle s’est très souvent mise en scène elle-même dans des séries de photos qui partent toujours des habitudes visuelles inconscientes des spectateurs, habitudes liées aux préjugés de classe, aux tendances machistes, au goût pour la violence ou la pornographie… Ces photos peuvent mettre mal à l’aise le public ainsi confronté à ses propres pulsions ou à ses phobies. Parmi les séries de photos qui se rattachent au thème du BTS, on peut citer la série des Untitled Film Stills où l’artiste apparaît dans des poses très stéréotypées, inspirées des classiques du cinéma hollywoodien et la faisant ressembler à une poupée aux expressions figées. Affublée de postiches ou d’accessoires, lourdement maquillée, C. Sherman s’est aussi appliquée à se transformer plus directement en poupée dans la série Broken Dolls, préfigurée par un hommage à Hans Bellmer (cf. ci-dessous).

Pour une première approche de son œuvre, on peut renvoyer à un texte publié sur le site Internet du musée du Jeu de Paume :

http://www.jeudepaume.org/index.php?page=document&idArt=156&idDoc=254

Sherman

Cindy Sherman, « Untitled Film #6 », 1977, 24 x 16,5 cm, Museum of Modern art, New York.

CSXXXX_155 001

Cindy Sherman, « Untitled #155 » (hommage à Hans Bellmer), 1985.

Des dizaines d’années avant Sherman, l’artiste franco-allemand Hans Bellmer (1902-1975) avait déjà suscité la polémique en photographiant des mannequins démembrés comme s’il s’agissait de poupées obscènes ou de cadavres accidentés.

Bellmer

Hans Bellmer, « La Poupée », 1934.

Laisser un commentaire