Ingres et l’anatomie

On pouvait voir jusqu’au 28 avril, à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-arts une exposition sur Ingres et ses élèves. Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867) a été l’un des plus célèbres peintres du dix-neuvième siècle en France. Il est considéré comme un des défenseurs de l’académisme. Il a naturellement peint d’après des modèles mais considérait l’anatomie comme « une science affreuse » et s’est souvent permis de maltraiter les corps représentés sur ses tableaux.

http://www.beauxartsparis.com/fr/expositions/expositions-en-cours

On trouve dans ses œuvres des personnages dont le cou est trop long ou tordu de manière invraisemblable, des déhanchés improbables et des croisements de jambes impossibles. La très gracieuse Odalisque de 1814 fournit l’exemple le plus célèbre de ces déformations volontaires : les élégantes courbes de son corps sont accentuées par trois vertèbres surnuméraires.

Ingres et l'anatomie  dans Nouveau thème (2018-2019)

Etude pour le portrait de la baronne James de Rotschild

 dans Nouveau thème (2018-2019)

Etude de nu pour le portrait d la princesse de Broglie

Résultat de recherche d'images pour "ingres grande odalisque"

Ingres, « Grande Odalisque », 1814, musée du Louvre, 91 x 162 cm

Laisser un commentaire