« Ghost in the shell »

Ghost in the shell est un manga très célèbre de la fin des années 1980. Littéralement traduit, le titre évoque le « Fantôme dans la coquille », mais il s’agit en fait d’une personnalité, chargée de souvenirs, qui vit ou qui survit dans l’enveloppe d’un corps artificiel. Le film qui a été tiré du manga est graphiquement très abouti même s’il reprend largement les inventions visuelles de Blade Runner, l’excellent polar de science-fiction de 1982 tourné par Ridley Scott à partir d’une nouvelle de Philippe K. Dick. Ce film peut aussi bien servir pour le futur thème du corps artificiel ou naturel, que pour celui du souvenir voire pour celui de l’extraordinaire. Il peut donc s’avérer très utile de le voir. Par ailleurs, il constitue un nouveau jalon dans la carrière de Scarlett Johansson qui multiplie les rôles intéressants pour les problématiques de culture générale du BTS : celui de la Veuve noire dans la série de film Marvel des Avengers (pour l’extraordinaire), celui de Lucy dans le film éponyme de Luc Besson (pour l’extraordinaire là encore), celui d’un extraterrestre dans le très étrange Under the skin et même celui, désincarné, de la voix d’une application de smartphone dans Her (dans ces deux derniers cas pour plutôt pour le corps).

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire