Archive pour mars 2017

Le corps des femmes selon Saint-Laurent

Mardi 7 mars 2017

Saint-Laurent

La marque de luxe est actuellement critiquée pour avoir dégradé l’image des femmes dans des publicités flirtant avec les codes de la pornographie. Ce n’est pas unique dans le monde de la mode, mais c’est une tendance récurrente chez Saint-Laurent qui a souvent réduit au rôle d’objet de désir ou d’objet sexuel le corps des femmes aussi bien que des hommes (à commencer par celui du fondateur de la marque lui-même). On peut lire sur le site du Nouvel Observateur, un article revenant sur ce goût assumé pour la provocation qui conduisit aussi Saint-Laurent à employer des mannequins anorexiques.

http://o.nouvelobs.com/mode/20170306.OBS6154/yves-saint-laurent-champion-du-choc-publicitaire-depuis-1971.html

« Circulations » au 104

Mardi 7 mars 2017

On pouvait voir jusqu’au 5 mars, à Paris, au 104, l’édition 2017 d’un festival annuel de la jeune photographie européenne. Nombre des jeunes photographes exposés prenaient le corps pour sujet. On peut citer Arunà Canevascini qui met en scène son propre corps nu et celui de sa mère, Kevin Faingnaert qui s’est intéressé aux superstars du catch en Belgique, Weronika Gesicka qui invente des photos impossibles paraissant pourtant vraisemblables au premier abord, Mafalda Rakos qui photographie des jeunes filles anorexiques souhaitant la disparition de leur corps… On peut aussi trouver, en consultant les archives des éditions précédentes, de très nombreuses photographies se rattachant aux thèmes au programme de l’épreuve de 2017 (c’est-à-dire le souvenir et l’extraordinaire) :

http://www.festival-circulations.com/artiste/

Canevascini

Arunà Canevascini

KevinFaingnaert_Catch_3-300x300

Kevin Faingnaert

Gesika-Weronika-1

Weronika Gesicka

Rakos_03

Mafalda Rakos

Le corps vu par un impressionniste : Frédécric Bazille au musée d’Orsay

Mardi 7 mars 2017

Les collections des musées et les expositions fournissent d’innombrables exemples de l’intérêt des artistes de toutes les époques pour les corps. Dans une exposition qui se tenait jusqu’au 5 mars au musée d’Orsay, consacrée à l’impressionniste Frédéric Bazille (1841-1870), on pouvait ainsi voir de nombreux portraits, mais aussi des nus qui traduisent un nouveau rapport au corps chez les peintres de l’époque. On peut par exemple citer une Etude de nu de 1864, une très provocante Toilette de 1870 et plusieurs tableaux mettant en scène des hommes presque nus, scènes dont la dimension homo-érotique semble bizarrement avoir échappé aux contemporains du peintre (cf. notamment la Scène d’été de 1869).

Le corps vu par un impressionniste : Frédécric Bazille au musée d'Orsay dans Expositions bazille-etude-de-nu-300x115

Frédéric Bazille, « Etude de nu » (1864).

bazille-toilette-290x300 dans Nouveau thème (2018-2019)

Frédéric Bazille, « La Toilette » (1870).

bazille-ete

Frédéric Bazille, « Scène d’été » (1869).

Nouveau thème de culture générale : le corps

Vendredi 3 mars 2017

Le nouveau thème de l’épreuve de culture générale (session 2018 et 2019) a été publié au bulletin officiel. Il s’intitule « Corps naturel, corps artificiel » :

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=113296