L’amnésie au cinéma

L’amnésie a inspiré de nombreux films. Le 8 juillet dernier, on pouvait par exemple voir un film de 2001 de Zabou Breitman avec Isabelle Carré et Bernard Campan. Frappé d’une forme d’Alzheimer incurable, le personnage de Claire Poussin incarné par I. Carré était envoyé dans une clinique spécialisée dans les troubles de la mémoire. On voyait dans ce film comment la malade essayait désespérément de lutter contre les progrès d’Alzheimer à coup de post-it et de consignes enregistrées sur un dictaphone. Le film Still Alice sorti en 2014 et dans lequel une scientifique incarnée par Julian Moore était elle aussi frappée d’Alzheimer précoce reprenait certains de ces détails.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Du côté de l’amnésie plus ou moins volontaire, on peut évoquer deux films qui sont sortis ou vont bientôt sortir au cinéma. Dans une veine comique, Nos Futurs qui raconte les retrouvailles d’anciens copains de lycée. Et, plutôt dramatique, Amnesia de Barbet Schroeder.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

2 Réponses à “L’amnésie au cinéma”

  1. clicn dit :

    Salut, j’ai bien aimé tous ces films, mais j’ai adoré N’oublie jamais ! Ce long-métrage est juste sublime… D’ailleurs, j’avoue que j’ai versé quelques larmes en le visionnant.

Laisser un commentaire