A oublier tout de suite et définitivement

L’industrie musicale française s’est ridiculisée à plusieurs reprises à l’occasion du concours de l’Eurovision. Tout d’abord en participant à une manifestation en elle-même assez consternante par son niveau artistique et par des déchaînements de patriotisme qui n’ont pas grand chose à envier (à part la violence) à ceux des pires supporteurs de club de football. Ensuite, en envoyant pour représenter la France une chanteuse et une chanson ne correspondant en rien au profil des derniers lauréats : alors que les récents vainqueurs étaient presque tous des post-adolescents gominés ou des lolitas peroxydées chantant des inepties en anglais (quel que soit par ailleurs le pays qu’ils étaient censés représenter), voire des chanteuses à barbe (cf. Conchita Wurst qui a gagné pour le compte de l’Autriche en 2014), la France avait placé en 2015 tous ses espoirs en Lisa Angell chargée de chanter N’oubliez pas, chanson affligeante apparemment consacrée à la Deuxième Guerre mondiale (si l’on croit la vidéo diffusée en arrière-plan de sa prestation ainsi qu’un clip visible sur Youtube). Le pire est que la chanteuse et son producteur ne comprennent pas pourquoi ils n’ont récolté que quatre points (contre 365 au vainqueur suédois…), finissant à la vingt-cinquième place sur 27. Quant à la directrice des programmes de France 2, elle menace de boycotter l’Eurovision l’année prochaine compte tenu des considérations « géopolitiques » qui incitent certains pays à voter pour d’autres et à ignorer systématiquement la France… L’ensemble prouve qu’on ne fait pas de bonnes chansons avec de bons sentiments et qu’on n’a pas intérêt à manipuler à la légère le souvenir d’événements historiques qui ont frappé l’ensemble du continent.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Une réponse à “A oublier tout de suite et définitivement”

  1. 010446g dit :

    Dés pipés dans un concours sans intérêt: plus personne n’entend parler ensuite des vainqueurs…
    Divertissement au sens propre: faire oublier l’important.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : MERCI à mes visiteurs!

Laisser un commentaire