La nostalgie en chansons

Quelques chansons marquées par la nostalgie, en vrac :

Les Jolies colonies de vacances de Pierre Perret, de 1966, sympathique rengaine sur le bon temps des colonies, à rapprocher du succès récent de films rétro comme Les Choristes ou Le Petit Nicolas et par ailleurs relativement facile à citer le jour du BTS car probablement connue de tous les correcteurs (une des radios diffusant ce type de chansons s’appelle d’ailleurs Nostalgie) :

Image de prévisualisation YouTube

Porque te vas est une chanson espagnole de 1975 chantée par une certaine Jeannette et composée pour un film assez sombre de Carlos Saura, Cria cuervos, dans lequel une petite fille se réfugie dans ses rêves et ses souvenirs pour fuir l’ambiance pesante de sa famille au crépuscule du franquisme :

Image de prévisualisation YouTube

Quelques années plus tard, dans l’Angleterre morose de Margaret Tatcher, paraît It’s a fine day (1983), une courte chanson a cappella teintée de nostalgie :

Image de prévisualisation YouTube

En 1990, les britanniques de The Cure donnent aussi dans la nostalgie avec Pictures of you, évoquant l’image d’un amour perdu persistant à travers des photos :

Image de prévisualisation YouTube

Avec le groupe britannique Pulp, c’est la nostalgie de la première fois qu’illustre Do you remeber the first time (1994) :

Image de prévisualisation YouTube

L’Américaine Chain Marshall de Cat Power passe en revue ses anciens camarades de classe perdus de vue, devenus de simples noms, dans Names (2003), comme dans une version très triste du phénomène Copains d’avant  :

Image de prévisualisation YouTube

I go to sleep est une chanson des Kinks (1965) popularisée par les Pretenders (dans une version de 1981) et ici reprise en 2010 par une chanteuse allemande appelée Anika :

Image de prévisualisation YouTube

Et, plus récemment, une chanson intitulée Can’t remember to forget you (2014) qui n’est pas tant une réflexion sur la nostalgie, l’oubli et la mémoire… qu’une « rencontre au sommet » entre Shakira et Rihanna :

Image de prévisualisation YouTube

Que retenir de tout cela : 1) qu’il semble très difficile de citer des chansons dans l’épreuve d’écriture personnelle du BTS, car les goûts musicaux sont loin d’être universels et moins consensuels, probablement, qu’en matière de littérature ou de cinéma ; 2) que la nostalgie est, pour les musiciens plus encore peut-être que pour les autres artistes, une inépuisable source d’inspiration ce qui, en soi, peut par contre être cité comme un fait marquant si le sujet s’y prête.

Laisser un commentaire