« L’ombilic du rêve » au centre Wallonie-Bruxelles

Le Belge Fécilien Rops, l’Allemand Max Klinger, l’Autrichien Alfred Kubin et le Belge Armand Simon ont tous gravé ou dessiné des œuvres oniriques, étranges, érotiques, voire pornographiques et parfois cauchemardesques. L’exposition présentée jusqu’au 4 janvier 2015 par le centre culturel Wallonie-Bruxelles de Paris (en face du Centre Pompidou) permet de faire le lien, dans le domaine du rêve, entre Baudelaire (que croisa Rops) et les Surréalistes (dont Simon était proche), en passant par l’Europe centrale « fin de siècle » de Klinger et Kubin, sans perdre de vue l’ « ombilic du rêve », cette partie de chaque rêve qui se dérobe, selon Freud, à toute tentative d’interprétation.

http://www.cwb.fr/media/cwb/426-dp-l-ombilic-du-reve.pdf

Félicien Rops (1833-1898), « La Sieste », 1879.

Laisser un commentaire