« Le Rêve » d’Emile Zola

Malgré son titre, Le Rêve (1888) d’Émile  Zola (1840-1902) n’est pas mentionné dans la bibliographie du BTS. C’est probablement dû au fait que ce roman, très atypique dans l’oeuvre de son auteur, est largement oublié de nos jours, après avoir connu un grand succès populaire à la fin du dix-neuvième siècle.

Le Rêve raconte l’histoire d’Angélique, jeune orpheline recueillie par un couple de brodeurs vivant à l’ombre d’une cathédrale, dans une petite ville de Picardie. Adolescente rêveuse, Angélique se plonge dans les histoires de saintes du Moyen Âge et s’imagine défendue par de vertueux chevaliers. Elle tombe amoureuse de Félicien, un jeune ouvrier qui s’avère en fait descendre d’une très noble famille. Ainsi semble s’accomplir le plus cher des rêves d’Angélique…

Le thème du rêve apparaît souvent dans le roman, parfois à propos de rêves qu’Angélique fait en dormant, mais surtout au sujet de ses aspirations amoureuses, profondément influencées par ses lectures. Cependant, comme l’avaient remarqué de nombreux critiques à la publication du roman, l’histoire peine beaucoup à convaincre. Les passages sur la broderie paraissent interminables, la psychologie des personnages semble sommaire. Surtout, les aspirations des personnages et le style de Zola dans ce livre risquent de déconcerter les élèves de BTS.

Il est donc tout à fait possible de lire ce livre et de le citer dans l’épreuve d’écriture personnelle du BTS, mais ce n’est vraiment pas le roman à lire en priorité pour aborder le thème du rêve. Il est plutôt à réserver aux inconditionnels de Zola…

Laisser un commentaire