Léonor de Récondo, « Rêves oubliés », Points-Seuil, 2012, 185 p.

Léonor de Récondo est une musicienne et romancière française née en 1976. Elle a publié Rêves oubliés en 2012. Il s’agit plus d’un récit que d’un véritable roman. On y suit de l’intérieur les péripéties d’une famille basque espagnole contrainte de s’exiler en France, à la fin des années 1930, pour fuir la guerre civile qui ravage l’Espagne. On accompagne les personnages d’Aranjuez aux Landes en passant par Irun et Hendaye, ainsi que par le sinistre camp de Gurs, en partageant leurs angoisses et leurs espoirs. L’ensemble se lit vite et sans déplaisir : ce n’est pas pour rien que le livre a reçu le « Prix du meilleur roman » des lecteurs de la collection Points des éditions du Seuil. Mais la brièveté du roman, le caractère assez éthéré de la prose de l’auteur rendent l’ensemble un peu désincarné : on commence juste à bien individualiser les personnages que le roman touche déjà à sa fin. Quant aux « rêves oubliés » du titre, ils apparaissent bien peu dans le texte du livre. Un roman pas désagréable à lire et loin d’être inutile pour enrichir son style, mais pas facile à citer dans l’épreuve d’écriture personnelle du BTS.

Léonor de Récondo,

Laisser un commentaire