Claudine Galéa, « Le Corps plein d’un rêve », Rouergue, 2011, 132 p.

Claudine Galéa est une romancière française. Elle a publié Le Corps plein d’un rêve aux éditions du Rouergue en 2011. Ce livre n’est pas un roman mais un récit autobiographique, inspiré de la jeunesse de l’auteur. Il y est question des doutes d’une adolescente sur son identité sexuelle, de rébellion et, surtout, de la musique des années 1970 et 1980. Les albums et les concerts de la chanteuse Patti Smith, qui ont beaucoup marqué l’auteur, servent de fil conducteur à l’ensemble du livre. Le récit évoque à la fois les rêves de la chanteuse très engagée dans la défense des droits de l’homme, mais aussi les rêves d’une adolescente des années 1970, pas toujours bien dans sa peau… Le style très personnel de l’auteur s’approche, dans ce livre, de celui très incantatoire de la chanteuse :

« Je rêvais beaucoup, je rêvais à ma vie. C’est là que je me suis dit pour la première fois, tu feras ta vie comme tu la rêves, dream it, rêve ta vie, tes vies. J’en aurai plusieurs, c’est l’histoire que je me suis racontée très tôt dans ma tête ». (p. 65)

« Je croyais que je ne rêvais pas. Je l’ai cru longtemps. Puis j’ai appris que tout le monde ne se souvient pas de ses rêves. Il me semblait que cela revenait au même, je me sentais amputée d’une expérience fondamentale, handicapée des rêves. Et récemment, en lisant un livre du psychanalyste Donald D. Winnicott, j’ai découvert que ne pas se souvenir de ses rêves n’est pas grave. Ils remplissent quand même leurs rôles ». (p. 70)

Il semble difficile de citer Le Corps plein d’un rêve dans l’épreuve d’écriture personnelle du BTS, mais il peut cependant s’avérer intéressant de le lire car les thèmes évoqués sont universels malgré le fort ancrage de l’histoire dans les années 1970. A déconseiller cependant à ceux qui n’apprécieraient pas Patti Smith, présente dans presque toutes les pages du livre.

Claudine Galéa,

 

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire