La Renaissance et le rêve

L’exposition La Renaissance et le rêve est présentée au Musée du Luxembourg, à Paris, jusqu’au 26 janvier 2014. Elle est intéressante d’un point de vue théorique et esthétique. Les différentes conceptions du rêve à la Renaissance sont évoquées successivement : le rêve qu’on fait pendant le sommeil, le rêve éveillé, le cauchemar, les apparitions prémonitoires… Et tout cela grâce à des œuvres dont quatre, au moins, sont susceptibles de retenir l’attention par leur exceptionnelle qualité : un tableau en quatre parties de Jérôme Bosch où le rêve du Paradis voisine avec une vision cauchemardesque de l’Enfer, un superbe Songe de Philippe II du Greco, une Vision de sainte Hélène de Véronèse et enfin un tableau intitulé Vénus et l’Amour découverts par un satyre du Corrège. L’ensemble s’avère cependant très pointu : sans de solides connaissances en histoire de l’art, les élèves de BTS risquent d’être assez rapidement perdus dans les innombrables références à l’Antiquité et à la Bible qui constituent le sujet de la grande majorité des tableaux et gravures exposées.

http://www.museeduluxembourg.fr/fr/expositions/p_exposition-20/

La Renaissance et le rêve dans Ancien thème (2014-2015) :

J. Bosch, « Vision de l’au-delà » (détail)

the-vision-of-st-helena-paolo-veronese-1565 dans Expositions

P. Véronèse, « Vision de sainte Hélène »

El_Greco_056

Le Greco, « Le Songe de Philippe II »

Correggio_029

Le Corrège, « Vénus et l’Amour découverts par un satyre »

Laisser un commentaire