Dreams and dreamers

Avant d’en revenir dès la rentrée à des références plus littéraires et classiques, encore un peu de musique populaire pour prouver que la chanson anglo-saxonne a, elle aussi, très souvent évoqué le rêve et les rêveurs. Parmi les seuls artistes britanniques et pour s’en tenir aux chansons qui évoquent le rêve dans leur titre, on peut par exemple mentionner :

Dreamer (1974) par Supertramp :

Image de prévisualisation YouTube

Sweet dreams (are made of this) (1982) par Euryhtmics :

Image de prévisualisation YouTube

Et, moins connus :

Dreams never end (1981) par New order :

Image de prévisualisation YouTube

Nice Dream (1995) par Radiohead :

Image de prévisualisation YouTube

Dream on (1999) des Chemical Brothers :

Image de prévisualisation YouTube

Horses in my dreams (2007) par P. J. Harvey :

Image de prévisualisation YouTube

Violent dreams (2010) par Crystal Castles :

Image de prévisualisation YouTube

A noter cependant qu’il est très difficile de citer le jour de l’examen des titres et surtout des textes de chansons, a fortiori en anglais (ou dans une autre langue étangère). Rien n’interdit de profiter du thème de BTS pour découvrir des œuvres, même si elles relèvent de la culture populaire, mais il faut faire preuve de la plus grande prudence quand on souhaite les utiliser comme références culturelles : le correcteur ne sera pas forcément fan du groupe de rap ou de reggae que vous considérez comme un classique. La seule chanson anglo-saxonne citée dans la bibliographie du BTS est d’ailleurs une œuvre universellement connue et transgénérationnelle, Imagine de John Lennon.

Laisser un commentaire