« Jobs »

Un an et demi après la vague d’hommages parfois hystériques ayant accueilli la mort de Steve Jobs (1955-2011), le cinéma s’est penché sur la vie du fondateur d’Apple, récemment devenue la plus grosse entreprise au monde par sa capitalisation boursière. On pouvait craindre un biopic poussif compte-tenu du recrutement du peu charismatique Ashton Kutcher pour incarner Jobs. En fait, le film s’avère plutôt intéressant. On n’évite pas complètement l’hagiographie : Kutcher/Jobs est de tous les plans et plutôt mis en valeur malgré l’évocation de quelques côtés sombres de sa personnalité. Mais le film est très efficace grâce à un scénario bien construit et à des acteurs convaincants. On est plus près du Social Network (2010) de David Fincher que du film Les Stagiaires (2013) qui ne parvenait pas à prendre la moindre distance par rapport à Google. Jobs n’est peut-être pas fidèle à l’histoire, mais il se laisse très bien regarder et n’est pas sans intérêt pour le thème du BTS, notamment quand il cherche à lier les idées de Jobs à son passé hippie et à son séjour en Inde au milieu des années 1970.

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire