Lorsque le quotidien devient extraordinaire

9 juillet 2016

Visible sur Internet, une publicité pour une voiture qui nous montre ce qui se passe « lorsque le quotidien devient extraordinaire » (devenu l’un des slogans du groupe automobile SEAT) :

http://lareclame.fr/mullenloweparis/communiques-presse/lorsque-le-quotidien-devient-extraordinaire-avec-le-a-suv-ateca-de-seat

Image de prévisualisation YouTube

Afficher l'image d'origine

« Dans les forêts de Sibérie » de Sylvain Tesson

15 juin 2016

Sylvain Tesson est un auteur français, né en 1972, spécialisé dans les récits de voyages. Il a publié en 2011 Dans les forêts de Sibérie. Il ne s’agit pas d’un roman mais d’un récit autobiographique évoquant une expérience extraordinaire : l’auteur a en effet passé six mois complètement isolé dans une cabane au bord du lac Baïkal, au cœur de la Sibérie. Dans le livre qui se présente comme un journal de bord de son aventure, S. Tesson évoque longuement le lac, les forêts enneigées, la météo et notamment les températures glaciales. Il explique comment il survit en coupant du bois, en pêchant sous la glace, en subvenant presque seul à l’ensemble de ses besoins. En effet, il n’est accompagné que de deux petits chiens et ne reçoit que de rares visites de ses lointains voisins russes. Il n’a que de très rares contacts avec la France mais apprend cependant que son amie profite de l’expérience pour l’abandonner. Il surmonte la déception et l’ensemble de ses difficultés en adoptant le fatalisme désespéré mais néanmoins jovial des Russes et en se réconfortant grâce aux paysages sublimes et changeants qui s’offrent chaque jour à son regard. Il recourt aussi abondamment à la réserve de cigares qu’il a emportée et consomme, seul ou accompagné de ses amis russes, de grandes quantités de vodka.

L’ensemble correspond tout à fait au thème de l’extraordinaire au programme du BTS (le livre fait d’ailleurs partie de la bibliographie du Bulletin officiel). Le livre est assez facile à lire, l’auteur alternant rapidement des considérations sur la grandeur de la nature et l’évocation très vivante de ses soucis plus quotidiens. Dans les forêts de Sibérie a par ailleurs été adapté au cinéma en 2016.

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

Mémoires de la guerre d’Algérie

26 mai 2016

Valeurs actuelles a récemment lancé une pétition contre la commémoration récente par la France de la fin de la guerre d’Algérie. L’éditorialiste de cet hebdomadaire très conservateur voire franchement réactionnaire a été confronté par Alain Finkielkraut à l’historien Benjamin Stora, spécialiste de l’Algérie qui dirige la Cité de l’immigration. Alors qu’on pouvait craindre un dialogue de sourds, le débat s’avère constructif, les deux intervenants étant d’accord pour dire qu’on a pour l’instant affaire à des mémoires divergentes de ce conflit.

http://www.franceculture.fr/emissions/repliques/la-memoire-de-la-guerre-d-algerie-0

Dupont et Demba : mémoire de la Première Guerre mondiale en Afrique

26 mai 2016

Dans le cadre du centenaire du début de la Première Guerre mondiale, l’émission La Fabrique de l’histoire a consacré, en 2014,  une heure à la « mémoire partagée des Tirailleurs sénégalais » s’attardant notamment sur la statue de Dupont et Demba, monument controversé érigé en 1923 à Dakar :

http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/14-centenaire-de-la-grande-guerre-44?p=0#

Afficher l'image d'origine

Nostalgie

28 avril 2016

Le groupe Téléphone s’est récemment reformé quarante ans après sa création et près de trente ans après sa séparation. Le groupe s’apprête à entamer une tournée géante qui devrait afficher complet. Parmi les spectateurs des concerts à venir, on compte beaucoup de quinquagénaires déjà fans du groupe dans les années 1980 mais aussi les enfants de cette première génération de fans, pas encore nés lors de la séparation de Téléphone, de jeunes spectateurs nostalgiques d’une époque qu’ils n’ont pourtant pas connue…

http://culturebox.francetvinfo.fr/musique/rock/les-insus-ex-telephone-demarrent-leur-tournee-a-amiens-238605

« L’Île des esclaves oubliés » et « Mémoires libérées » à Nantes

27 avril 2016

Afficher l'image d'origine

Le château des ducs de Bretagne de Nantes présente jusqu’au 30 avril une très intéressante exposition sur une communauté de Mozambicains et de Malgaches ayant survécu pendant quinze ans, sur le minuscule îlot de Tromelin, près de Madagascar. Ces Africains ont été abandonnés sur l’îlot en 1761 après le naufrage du navire français qui devait les déporter vers l’île Bourbon (de nos jours la Réunion). L’équipage a réussi à reconstruire un navire de secours à partir de l’épave a promis de venir secourir les esclaves. Mais les secours ont pris un énorme retard, contraignant les naufragés à faire feu de tout bois pour se maintenir en vie. Oubliés pendant quinze ans, les derniers survivants ont été secourus in extremis. Leur épopée a fait l’objet de fouilles archéologiques sur Tromelin qui appartient aux Terres australes et antarctiques françaises. C’est le destin passionnant de ces rescapés qui est évoqué dans cette exposition qui se tient au sein d’un musée dont les collections permanentes reviennent aussi sur la place primordiale de Nantes dans la traite négrière.

http://www.chateaunantes.fr/fr/evenement/tromelin

http://www.chateaunantes.fr/fr/traite-negriere-atlantique

La ville de Nantes a été l’une des premières, en France, à assumer son passé négrier notamment par la construction d’un mémorial de l’abolition de l’esclavage :

http://memorial.nantes.fr/

L’hôtel de ville de Nantes accueillera du 4 mai au 30 juin une exposition consacrée à l’esclavage et intitulée

http://www.memoiresliberees.org/exposition-nantes/

Afficher l'image d'origine

« Je n’oublierai jamais »

23 avril 2016

« Je n’oublierai » jamais est une petite rubrique de la radio France Inter, tellement courte qu’elle n’est même pas disponible en Podcast. Elle consiste à demander à une personnalité invitée de dire ce qu’elle n’oublierait pas de son enfance, son métier, etc. Il est inutile de se pencher précisément sur le contenu le plus souvent superficiel des réponses, mais on peut retenir le côté nostalgique du questionnaire, la page Internet de la rubrique étant d’ailleurs illustrée par une madeleine, ce qui prouve que les références à Proust font désormais partie de la culture la plus populaire.

http://www.franceinter.fr/reecouter-diffusions/966714

 

« Chaque témoin compte »

16 avril 2016

A écouter sur le site de replay de France Inter, une émission consacrée au travail pour recueillir des témoignages concernant les attentats du 13 novembre 2015 qu’il s’agisse des journalistes du Monde ou des chercheurs de l’Institut d’histoire du temps présent, spécialisés dans l’histoire la plus contemporaine  :

http://www.franceinter.fr/emission-interactiv-matinale-speciale-chaque-temoin-compte

Réécriture ou effacement des souvenirs

12 avril 2016

A voir dans le journal télé de 20 heures de France 2 du 12 avril, une présentation sur le plateau des résultats de chercheurs français qui ont réussi à implanter de faux souvenirs dans la mémoire d’une souris, le tout sur fond d’affiches de Minority report et Total Recall. Appliquée aux hommes, cette technique pourrait permettre d’effacer les souvenirs traumatisants. Preuve que la mémoire est un thème d’actualité…

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,138275232.html

Mémoire et histoire

29 mars 2016

Récemment diffusé sur France Culture, un débat confrontait deux historiens, le médiéviste Patrick Boucheron et le spécialiste de la Deuxième Guerre mondiale Henry Rousso, il y était question des rapports entre histoire et mémoire. L’émission s’avère difficile à suivre, les deux historiens, par ailleurs à peu près du même avis, multipliant les références à l’histoire de leur propre discipline plutôt qu’à la culture générale de l’auditeur de base. Mais elle peut quand même être intéressante pour le thème de BTS « Je me souviens ».

http://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre/la-memoire-joue-t-elle-contre-l-histoire

12345...79